Le pouvoir des marques au service des défis sociétaux et environnementaux

Le pouvoir des marques au service des défis sociétaux et environnementaux

A l’invitation de l’AACC et de notre agence de communication BETC, j’ai eu le plaisir de participer, avec une quinzaine de dirigeants d’entreprise, à une conférence sur le pouvoir économique des marques au cœur de l’innovation technologique, sociale et sociétale. ACTUAL LEADER Group y avait toute sa place pour avoir mené un travail de fond sur son identité et sa vocation. Une démarche essentielle pour formaliser nos convictions : celle d’une vision renouvelée du travail, une vision humaniste réaffirmant le travail comme une valeur cardinale de notre société, source de force, de fierté et d’épanouissement. La marque est un actif immatériel de l’entreprise de première importance. Elle est remise en question par une nouvelle ère digitale qui influence les modèles économiques. Le temps est venu pour les entreprises d’affirmer leur raison d’être et la place qu’elles veulent occuper au sein de la société.

 

La marque fédératrice du projet d’entreprise

Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances, a eu raison de rappeler en introduction l’importance de l’audace et la responsabilité de l’entreprise de donner du sens à ses marques. Pas un sens unique qui viserait à embellir sans preuves, mais bien, comme il a été rappelé tout au long de cette conférence, un positionnement sincère et transparent participant à la construction individuelle et collective de l’ensemble de l’écosystème interne et externe de l’entreprise. Le projet de loi Pacte examiné en avril 2019 par l’Assemblée nationale permet aux acteurs économiques de décrire « leurs raisons d’être », et in fine de préciser leurs responsabilités sociétales et environnementales. ACTUAL LEADER Group ne peut que s’en réjouir. Notre promesse « Construire ensemble votre travail » a été réfléchie, éprouvée avant son appropriation par tous les échelons de l’entreprise. On ne peut prôner la place de l’humain au cœur de sa mission et de son discours sans l’engagement fort des collaborateurs. Nous fournissons des services à valeur ajoutée et ACTUAL LEADER Group fait la différence grâce à l’envie de ses salariés de réussir. Ils comprennent la finalité de la stratégie du groupe et sont convaincus de l’utilité de leurs actions. En tant que CEO, j’ai la responsabilité d’incarner cette raison d’être et de garantir que toutes les décisions abondent en son sens.

 

 

La relation au travail change. Les jeunes générations demandent liberté, flexibilité, mais aussi sécurité.

J’ai l’intuition que nous apportons des réponses et leurs solutions. Il nous reste néanmoins à mieux nous faire connaître et nous y travaillons activement. ACTUAL LEADER Group a un déficit d’image et de notoriété qui s’explique notamment par sa jeunesse. Un an seulement depuis le rapprochement des deux groupes. Mais cela ne nous empêche pas de porter un projet ambitieux : devenir le 1er acteur français indépendant référent sur le marché du travail, leader sur nos territoires et nos expertises reconnu pour notre capacité à trouver ou à créer les bonnes compétences. La cohérence des valeurs de notre marque et la cohésion autour d’elle nous donnent confiance pour consolider notre présence en France et en Europe et y conquérir de nouveaux territoires.

 

Le pouvoir politique de l’entreprise et de ses marques.

La marque est intégratrice et émettrice d’innovation. Tous s’accordent sur ces points. On oublie trop souvent que la marque est un élément structurant de l’innovation. L’expérimentation est une source qualitative de recherche de solutions. ACTUAL LEADER Group évolue sur un marché du travail contraint par un cadre réglementaire non seulement rigide, mais aussi en constante modification. Faire bouger les lignes passe nécessairement par l’innovation. Nous l’avons aussi intégré dans nos valeurs de marques. Pour donner plus d’élan à l’innovation, il faudrait néanmoins redéfinir les principes de protection voire de précaution imposés aux entreprises par l’Europe et l’Etat. Ils sont des freins à l’audace, des obstacles aux initiatives. Je leur préfère le principe de responsabilité.
La question a été posée du rôle politique de l’entreprise. Il est, selon moi, évident, et même indispensable. Politique ne s’entendant pas au sens idéologique mais contributif à l’évolution de la société. S’engager pour le développement des territoires, interroger l’utilité de ses offres, de ses produits et de ses services pour la société et son devenir sont autant d’actes politiques responsables qui s’imposent aux acteurs économiques.
Le cadre d’action d’ACTUAL LEADER Group est le marché du travail et de l’employabilité. Quelle contribution pouvons-nous apporter à leur amélioration ? Sans nul doute, une vision large et systémique abordant le sujet sous différents angles complémentaires : travail et mobilité, travail et logement, travail et transports, conditions de vie associée à celles du travail…Des exemples concrets de la responsabilité politique de l’entreprise ayant un impact positif sur les enjeux sociétaux et environnementaux. Le pouvoir de la marque est un pilier de cette implication, la volonté son moteur.

 

Suivre la loi Pacte

https://www.gouvernement.fr/action/pacte-le-plan-d-action-pour-la-croissance-et-la-transformation-des-entreprises

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *